Salut, c’est River,
des bureaux de VICE à Brooklyn. Nos amis de VICE Mexique ont invité 4 des meilleurs skateurs du pays à faire une tournée des spots de skate les plus sympas du Mexique. Salut, je suis Alfredo Franco.
Les gens m’appellent “Blunt”. Je suis skateur et caméraman.
Je filme et j’édite des vidéos de skate. On est à Mexico. VICE nous a invités, moi et 3 de mes meilleurs amis,
pour une tournée à travers plusieurs villes du pays. Il y aura Shadi Charbel,
un skateur avec une carrière parfaite. Il a été aux 4 coins du monde
et a fait des vidéos partout. Et aujourd’hui, au Mexique, c’est aussi un entrepreneur à succès qui a sa propre marque de planches. En tant que skateur, je pense que la motivation qu’on trouve dans un voyage est fondamentale. On va aussi voir Hugo Zurita.
C’est un skateur de la nouvelle génération. Il a un bel avenir. Et il est aussi tatoueur. Ça fait
quelques années maintenant, et il fait ça très bien. L’idée est d’avoir le corps recouvert de tatouages.
Mais ce sera quand j’aurai un futur plus assuré. Max Barrera vient aussi. C’est un skateur
qui a grandi au Mexique et qui habite à Los Angeles. De mon point de vue, c’est le meilleur skateur mexicain. C’est toujours sympa de rentrer au Mexique,
de revoir le pays. J’ai passé quelques années
à Los Angeles pour améliorer mon style. La tournée commence demain,
et on va y aller, non ? Prêts pour la tournée. On a un budget.
Du papier qui vaut de l’or. On est bons. De la bouffe,
de la fête et du skate. On a quitté Mexico ce matin.
On a roulé pendant une heure. On a fait une pause pour manger, et on a trouvé une mini rampe au bord de la route.
On va faire un peu de skate. Envoie du lourd, mec. Ma passion pour le skate vient de l’enfance.
La première planche que j’ai testée était à mon cousin. J’ai commencé parce que
je le voyais toujours sur sa planche. Alors j’ai essayé et j’ai senti que j’entrais
dans une autre dimension sur la planche. Et c’est devenu une addiction. C’est une addiction dont je peux pas me défaire,
et je pense pas que ça va s’arrêter. Ça fait 28 ans que je skate ? Ouais, 28 piges. Wow, je savais pas. Aussi loin que je me souvienne,
j’ai toujours aimé filmer des trucs. Quand j’étais gosse, les premiers caméscopes
sont apparus et j’ai commencé à faire des vidéos avec. Je les passais dans le magnéto
et je les éditais directement. C’est pas facile de filmer.
Les gens croient que c’est simple de filmer sur un skate, mais non. La découverte de nouvelles villes et de
nouveaux spots est une partie importante du voyage. C’est un peu notre quête de skateurs :
voyager, aller partout, dans le village le plus perdu. Un endroit où on n’imaginerait pas
pouvoir skater, et pourtant, c’est possible. On arrive à la première ville
de notre tournée, Cuernavaca. On est à l’hôtel.
Il a l’air super cool, très sympa. On cherche une piscine. Celle-ci a l’air cool. Celle-là, on peut voir qu’elle est ronde. On a cherché sur Google. Nito s’en est occupé. On en a trouvé quelques-unes. On va voir
si on peut en avoir une pour faire du skate. Un kidney est une piscine avec 2 hauteurs,
plus profonde d’un côté que de l’autre. Et elles sont reliées. L’idée, c’est de prendre une putain de vitesse. Ils ont eu la chambre médiévale. Blunt et Max ont eu la chambre avec le miroir au plafond. Et un lit en forme de cœur. Nito et moi, on a celle avec le jacuzzi en forme de cœur, et vous, le commissariat de police. On va essayer de trouver la piscine.
Ça va le faire. J’ai l’espoir. On va arriver, frapper à la porte et demander :
“Bonjour, on peut faire du skate dans votre piscine ?” Alors, Blunt, on fait quoi ?
On va chercher un autre spot ? Je crois que oui. On saute ? Ça va pas la tête. J’ai une question. On pourrait vous aider
à vider votre piscine et faire du skate dedans ? Je vais voir. Merci. Pourquoi on ne peut pas skater dans cette piscine ? Parce qu’elle est plate. Elle a
une forme ronde, mais le fond est complètement plat. Alors on va continuer les recherches
jusqu’à ce qu’on trouve celle qui nous intéresse. Embrasse-la, gros ! Il tient même pas debout. Vas-y, gros ! Justin Bieber. Oh, putain. Cet enfoiré est vraiment à fond. On cherchait une piscine dans le quartier. Et on a trouvé une fontaine vide où on pouvait entrer en ollie ou autre,
et ressortir avec une autre figure. Je crois que le style vient de comment tu te construis,
en tant que gamin, que personne, que skateur. Ta personnalité, qui tu es,
ça se reflète dans ta façon de faire du skate. Salut, c’est le deuxième jour à Cuernavaca. Je crois que ça va être compliqué
de trouver une piscine. Il nous faudrait au moins
2 semaines pour en trouver une. On est dans un skatepark qu’on a trouvé
sur la route entre Cuernavaca et Yautepec. Le parc est divisé en 2 zones.
Ici, la zone principale est plutôt street. Et il y a une zone de bowl assez simple et bien chelou. J’adore tomber sur des endroits chelous comme ça. C’est chaud à skater, le sol est pourri,
il y a du verre cassé partout. Le skate implique d’essayer
de nouveaux trucs tous les jours. Et le skate, comme toute chose dans la vie,
a ses bons et ses mauvais jours. Il y a des bons jours où
tu skates comme un daron, et des mauvais jours où t’arrives pas à rentrer une seule figure, et je suis pas content de mon skate.
Ça, c’est mes mauvais jours. C’est parti. T’as l’air gay, Blunt. Les amis et le skate, pourquoi ?
Parce que quand tu vas faire du skate tout seul, c’est pas aussi marrant que quand tu y vas avec un pote, ou 5. Skater avec d’autres, c’est différent.
C’est pour ça que les tournées motivent les skateurs. Vadrouiller avec tes amis. Tout ça.
En tant que skateur, tout seul, tu ne vas nulle part. Pour moi, le skate est une addiction. C’est ça qui m’a tout donné dans la vie.
Ce qui m’a amené où je suis. Et je crois qu’il me reste
encore quelques trucs à accomplir. Qu’est-ce qu’il y a, mec ? Cool. On est actuellement à Lagunas de Zempoala, à la sortie de Cuernavaca. On a bien tripé à Cuerna. On n’a pas trouvé les piscines qu’on voulait skater, mais on a bien roulé,
on a fait des bonnes vidéos et des bonnes photos. Maintenant, on est en route pour Morelia,
à 5 heures de route. On est où ?
À Laguna de Zempoala. Un endroit magnifique, des super bonnes vibrations. On peut respirer un bon air.
C’est ça qui est bon. Pour l’instant, le trip est extraordinaire. D’ailleurs, quand on est sortis de Cuernavaca, sur la route, au milieu de nulle part, on a trouvé un super spot. Une espèce d’église abandonnée
avec des bancs fantastiques. Mais ici, gros… – Je crois que je t’ai jamais vu…
– On va voir si j’y arrive. Je m’appelle Shadi Charbel.
J’ai 28 ans et je viens de Mexico. C’est le troisième jour de notre tournée. Ma première rencontre avec le skate… J’avais 14 ans. Presque 15. Mon père m’a offert de l’argent
et j’ai pu m’acheter une planche. Et c’est là que j’ai commencé à faire du skate. C’est là que tout a commencé. Là, on est encore en chemin vers Morelia.
Toujours sur la route. On a pris du retard
à cause de quelques contretemps. Et attention au prochain panneau. Je rends l’antenne. Une journée dans la vie de Shadi Charbel. Bonjour. On attendait Shadi
et on a trouvé un spot près de l’hôtel. Des bons tuyaux au sol. Et on s’est fait virer. On commençait à peine à s’échauffer
quand un policier énervé est venu vers moi et m’a dit
qu’on allait devoir payer la peinture. Hey, mec, il a dit quoi, le flic ? Bah, classique. Ce qu’ils disent à chaque fois. On s’est fait jeter. Il a dit qu’on devrait payer la peinture. Ça va, c’est son boulot. Nous, on fait le nôtre aussi, donc… Ça roule, tranquille. Yo, gros. Tu crois que Shadi est réveillé ? Il doit à peine en être au petit déjeuner. – À peine.
– À peine ? Tu dors ? Shadi, c’est pas possible. Dis-nous pourquoi tu as émergé si tard. – On s’est couchés à 5 heures, gros.
– Sérieux ? Vous êtes allés où ? Aux bars ! Des bars, des bières… Tu t’es bien reposé ? Voici le parc principal. Il y a beaucoup d’activités pour
la communauté de Morelia. Et en plein milieu, il y a un skatepark qui a l’air vraiment bien.
Le sol est en bon état. Deza est une boîte mexicaine de skateboard. “Deza” signifie “bois vert” en langue otomi. La plupart des idées venaient de moi. Mon objectif à long terme avec Deza est de monter une boîte
avec une structure assez solide pour que les skateurs
n’aient à se soucier de rien d’autre que de skater et d’améliorer leur pratique du skate. Indépendamment du fait
qu’il y ait du talent ou non au Mexique, que les gens skatent bien ou non, il n’y a pas du tout d’industrie structurée. Si tu te mets à penser :
“Mec, j’adore faire du skate, j’aimerais pouvoir gagner ma vie avec ça, voyager comme eux, et tout ça…” C’est pas Disneyland. Vraiment. Il y a peut-être un moment,
quand tu es plus jeune, où tu espères être sponsorisé, passer pro, avoir des contrats et en vivre. Non ? La première étape de ta vie,
c’était du plaisir pur et de l’espoir. Après, le travail sérieux commence. Tu as des obligations
et des trucs qu’il faut que tu fasses. À chaque fois que tu fais une vidéo,
la suivante doit être meilleure et encore meilleure,
et il doit y avoir une progression constante. L’an dernier, le 22 août,
j’ai été opéré des 2 genoux. Une opération des ménisques et du cartilage. Pendant presque un an et demi,
je n’ai quasiment pas fait de skate. Je reviens tout juste sur la scène du skate. Je ne suis pas revenu plus tôt parce qu’après l’opération,
mes genoux enflaient. Je sollicite beaucoup mes genoux et ils enflent. Donc le lendemain, en général, je me repose. Avant-hier, j’ai décidé d’aller faire la fête avec Hugo. J’ai rompu cette routine quotidienne
que je devais suivre. Le fait de rentrer, me reposer, mettre de la glace et des anti-inflammatoires. Au lieu de ça, je suis sorti, j’ai dansé, marché, picolé et j’ai pas dormi… Donc j’ai pas mis de glace,
j’ai pas pris mes anti-inflammatoires et je me suis couché à 5 heures du matin. Dans le parc, ça se voyait
que je manquais de sommeil. Et mon genou était déjà un peu enflé de la veille. Mais c’est aussi un truc psychologique.
Je commence à avoir mal au genou et je ne suis plus à l’aise. J’étais très motivé pour ce voyage parce que j’allais être forcé
à retrouver le rythme que j’aime. D’un autre côté, j’avais très peur pour mes genoux. J’espérais ne pas flinguer
mes genoux au milieu du voyage et ne plus être capable de rien faire. Je n’ai même pas une stabilité sur mes jambes
pour pouvoir dire : “Je sens bien mes jambes
et elles vont tenir un bon moment.” Je peux pas dire ça. Il faut que j’en tire un maximum,
jusqu’à ce que je n’ai plus de genoux. Michael, mec ! Michael,
je vais me faire mal ! Putain, il me mord ! Conflit de couple. Conflit de couple.
Sérieux. Il a déchiré les chaussettes. On est arrivés dans la ville de Queretaro. J’ai vu plus de spots. À Cuernavaca, par exemple,
toutes les rues sont en descente. Morelia, c’est très rustique,
c’est une ville magnifique, mais c’est très compliqué de trouver des spots. Tu crois qu’on va trouver
des piscines pour faire du skate, – ici, à Queretaro ?
– Je sais pas quoi penser. On a fait un grand tour et on n’a rien trouvé. Je m’appelle Hugo Zurita. J’ai 24 ans. Ça fait 14 ans que je fais du skate.
Je suis de Mexico. Je jouais au football, comme tout le monde. Mais mon frère aimait le skate.
Un jour, mes parents lui ont payé une planche et il a commencé à m’apprendre.
Et quand il allait à l’école, je prenais sa planche
et j’allais faire du skate dans la rue, ou mon père m’emmenait
faire du skate dans des parcs. On est venus rendre visite à Alvaro,
qui fait du skate depuis pas mal de temps. Il nous a montré pas mal de spots,
parce qu’il est d’ici. Max, depuis quand tu connais ces gars ? – Ces deux-là…
– 15 ans. – Ouais.
– Depuis qu’on est gamins. Maintenant, on voit des gens
faire du skate dans tous les coins, dans la rue, dans les quartiers. On a été rattrapés par la nuit,
alors on a mis quelques spots lumineux. Le skate, c’est très difficile parce que
tu dois avoir une bonne condition, une discipline et la volonté de t’améliorer. Pour moi, ça sera toujours
une histoire de passion, pour m’amuser. Ce qui me plaît le plus, c’est que tu es libre.
Tu le fais comme tu veux. J’aime tout.
J’essaie de toucher à tout parce que tu ne vas pas toujours tomber
sur le spot que tu veux. Ce que je préfère,
c’est les escaliers et les bancs. J’adore sauter par-dessus des trucs. La hauteur, c’est très important dans le skate parce que si tu connais tous les spots de ta ville, tu finis par t’en lasser
et tu restes un peu bloqué. Alors le fait d’être constamment en voyage
va beaucoup améliorer ta façon de faire du skate. Voilà ce qu’on va tatouer sur la main de Max. Dis à Max de monter- enfin, de descendre pour voir
le dessin de son tatouage. C’est un dessin style skateur
tatoué par un skateur, tatoué sur un skateur. “Triple S.” Un triple S. – “Good, evil.”
– Oui, non. – Parce ça tient pas trop dessous.
– Tu as ton déodorant ? – Le stick.
– Ouais ça fait environ un an et demi que je tatoue.
J’ai commencé parce que j’aime dessiner depuis que je suis tout petit. Et comme j’ai quitté l’Université, je voulais faire autre chose en plus du skate parce que je ne vais pas skater toute la journée.
Donc j’ai voulu apprendre d’autres choses et m’occuper, aussi. Et voilà.
Et j’ai commencé à tatouer mes amis, ma famille, mes frères, tous ceux qui veulent. Et voilà. Ça fait un an et demi que je fait ça, et pour l’instant, j’ai pas fait trop de merde. Ça va. Je voulais que Huguito me fasse un tatouage. C’est un gamin qui s’est toujours consacré au skate depuis qu’il est petit. Et j’adore les tatouages.
J’adore la gueule de ce dessin parce que c’est un pote qui l’a fait, Sheppard. J’ai toujours aimé les tatouages. La douleur t’emmène au temple de la connaissance. C’est comme ça que je le canalise. Et ça fait un message de plus,
un tatouage de plus, une histoire de plus à raconter dans ma vie. Je me souviens, j’avais environ 12 ans. Le premier que j’ai rencontré,
je crois que c’était Max. Je me souviens qu’il allait faire du skate à San Agustin, à Polanco. J’entendais dire : “Max ceci, Max cela.” Et un jour, je l’ai vu faire du skate
et… je sais pas. Il a commencé à me parler parce que j’étais très petit. Et je me souviens qu’il m’avait même appris une figure. Blunt, c’est pareil.
Je le voyais dans des concours, mais comme maintenant, il habite à Mexico
et on skate pour la même équipe, Deza, on roule ensemble presque tous les jours. Je connais Shadi de Polanco
depuis pas mal d’années. On a fait des tournées, tout ça.
Les 3, je les connais depuis 12 ans. Et je les admire beaucoup,
parce que par exemple, Shadi, a eu toutes ses blessures,
il a été opéré des 2 genoux, et il continue,
et il y met du cœur. Blunt est déjà une légende,
parce qu’il a 38 ans, et il continue comme un gosse de 15 ans. Max, aussi. Je me rappelle qu’il m’a appris le premier…
Le “pressure”. Et il a toujours été là.
Ça baisse pas. Ces 3 là sont comme des maîtres, on pourrait dire. J’espère que j’arrêterais jamais le skate,
mais si j’arrête un jour… C’est ça l’idée, continuer à faire des tatouages aux gamins qui arrivent, à la génération actuelle. Ils viendront me voir pour se faire tatouer parce qu’ils aimaient comme je skatais, ou j’en sais rien.
J’ai ma petite célébrité là-dedans. Ils se rappelleront de toi, que ce soit
pour le tatouage ou pour le skate. Un jour, les gamins viendront me voir et diront : “Oh, t’étais skateur, fais-moi un tatouage.” Donc ouais, je vais continuer quoi qu’il arrive. J’ai réalisé que personnellement,
la douleur m’a amené à la connaissance. J’ai “Skateboarding saved my life”. Ça va ? C’est encore une fois moi le premier
arrivé au van, donc encore une fois, shotgun ! On vient d’arriver à Puebla,
on a quitté Queretaro. C’est la dernière étape d’une tournée de 4 villes. C’est le paradis des spots, c’est incroyable. Je suis Max Barrera.
Ça fait 22 ans que je fais du skate. Je suis de Guadalajara. J’ai habité à Mexico pendant 10 ans,
et maintenant, j’habite à Los Angeles. Je me considère un skateur complet. Je ne renonce jamais à une opportunité.
Ça dépend du moment, ça dépend de la tournée,
de ce que tu veux enregistrer. Ça dépend de comment tu te sens.
Moi j’aime skater sur tout. On comptait passer un moment
à faire du skate ici, à Xonaca, c’est un bowl et un skateparc. C’est l’un des meilleurs parcs du Mexique. Et bon… C’est un peu mouillé,
alors on va sécher tout ça. La pluie est le pire ennemi du skate. Les roulements s’abîment,
les planches gonflent. Parce que c’est du bois.
Le pire qui peut t’arriver quand tu skates, c’est qu’il pleuve. Ce que je cherche dans un spot de skate,
c’est qu’il soit joli, qu’il soit photogénique. Bien sûr, il faut que je puisse faire un bon trick. Mais ce que je recherche surtout,
c’est une bonne architecture, pour que ça en jette sur la photo ou sur la vidéo. La différence entre le parc et la rue est que dans le parc, tu t’entraînes à faire ce que tu comptes faire dans la rue. Parce que le skateur gagne vraiment du respect
en faisant une vidéo. La vidéo et le skate vont toujours ensemble. Dans le parc, tu t’entraînes à faire
ce que tu comptes faire dans la rue. Pendant le dernier tournage,
ma planche a pris l’eau et elle est toute foutue. Donc il faut que je m’en trouve une autre. Et notre bon camarade de Giro Skate, le skateshop de Puebla,
nous a laissés nous arrêter au magasin pour changer de planche.
Et il m’a donné une bande de grip pour que je puisse continuer à
skater quelques trucs dans la rue. Construire un skate, en fait, c’est facile. Pour moi, ça fait partie du rituel,
tu sens ta planche, tu peux faire les ajustements que tu veux
et voir si ça convient. J’utilise environ 4 ou 5 planches par mois. On a signé des autographes
à pas mal de gamins qui étaient là. C’était sympa. Il y a même eu
une dame avec ses enfants. J’ai même fait un autographe sur une caisse.
J’avais jamais fait ça. Un type est venu et m’a demandé
de signer sa caisse, alors j’ai dit : “D’accord.” On est partis pour un autre endroit
où il y avait des escaliers, 4 grosses marches. Et je crois
que ce spot va devenir un classique. Quand je fais un nouveau truc, j’ai ce… C’est pour ça que je suis accro au skate, non ? Des endorphines. On en libère
quand on fait un truc qu’on aime, et c’est la sensation d’être en vie. Et quand tu fais un trick, des fois
c’est facile, tu le réussis rapidement. Mais au début, t’y arrives pas du premier coup. C’est pas mal de boulot.
Donc d’une certaine façon, le skate m’a appris à avoir une certaine attitude dans la vie. À contrôler mes peurs, à croire en moi… Et de là, on est partis aux Margaritas. C’est une espèce de résidence
avec au taquet de spots. Il y avait un banc bien compliqué
et des tas de gamins. Les gosses arrivaient de partout. Et j’ai fait un ollie par-dessus le muret. Entre la merde et les gamins.
Parce que c’était vraiment sale. La peur m’a rendu fort face à la vie. Les gens pensent : “Ouais, tu es super balèze, tu n’as plus peur.” Non, c’est tout le contraire. Mais tu dois transformer cette peur en vertu. Et tu sais que si tu ne le fais pas bien,
tu vas te faire mal. Blunt a failli se tuer ! Il s’est bien cogné en fait. Il a failli se tuer contre le poteau. Monsieur, qu’est-ce qui s’est passé ? Je suis pas un monsieur !
Je suis un enfant. Tourne-toi de l’autre côté,
comme ça, par là. Aujourd’hui, c’est vendredi 13,
dernier jour de la tournée. On est en route pour l’aéroport
pour attraper mon vol pour Los Angeles. J’espère arriver à temps.
Je suis en retard. On va voir. Le simple fait d’être sur une planche
fait que les gens t’accueillent, ils te sourient. Ils t’accueillent chaleureusement.
Ça fait vraiment plaisir. Les gamins arrivent, et tu es là, avec eux, et le simple fait que tu sois là, ça les fait rêver. C’est toujours bon de voyager.
Ça te nourrit en tant que skateur, et je crois qu’il ne faut pas arrêter de le faire. À l’unanimité, le meilleur trick a été ton switch bigspin. Raconte-nous. Ça a été pas mal de travail,
parce que les escaliers étaient bien hauts et je me suis un peu esquinté à la fin. Mais après tous les coups, j’ai fini par le faire. On a eu de tout dans ce voyage, non ? Des vidéos dans la rue, dans les parcs,
des démos, des signatures d’autographes, des chutes, des fêtes… Il me laisse une très bonne impression.
J’aimerais que ça ne finisse pas. J’aimerais vadrouiller
10 jours de plus avec vous, les mecs. [TRADUCTION : STEPHEN SANCHEZ]

In Search of Mexico’s Top Skate Spots
Tagged on:                                                                                                                                 

100 thoughts on “In Search of Mexico’s Top Skate Spots

  • November 6, 2015 at 4:43 pm
    Permalink

    Good video vice

    Reply
  • November 6, 2015 at 8:10 pm
    Permalink

    pinches fresas Los guey ahaha

    Reply
  • November 6, 2015 at 10:51 pm
    Permalink

    Qué clase de mierda es esto?, hay una escena donde shadi solo habla de su lesión sin parar por como 5 minutos sin llegar a ningún punto.

    Malos spots
    Muy largo

    Reply
  • November 7, 2015 at 8:46 am
    Permalink

    dope!!!

    Reply
  • November 7, 2015 at 6:32 pm
    Permalink

    I get to watch super clean, technical skating AND practice Spanish. Nice.

    Reply
  • November 8, 2015 at 7:04 am
    Permalink

    Mad respect to these guys!

    Reply
  • November 8, 2015 at 1:17 pm
    Permalink

    Kool guys!! Rad video

    Reply
  • November 8, 2015 at 5:59 pm
    Permalink

    thanks vice for making a video about mexico that isnt about drug cartels

    Reply
  • November 8, 2015 at 8:52 pm
    Permalink

    Neta que el skate en México desmotiva un chingo.

    Reply
  • November 9, 2015 at 4:17 am
    Permalink

    mexican tony hawk

    Reply
  • November 9, 2015 at 6:37 pm
    Permalink

    Who pays for all of this?

    Reply
  • November 10, 2015 at 3:52 am
    Permalink

    Nice!!!

    Reply
  • November 10, 2015 at 4:47 am
    Permalink

    Buen video banda

    Reply
  • November 11, 2015 at 5:19 pm
    Permalink

    y los buenos spots??……puro pinche powser fresa de polanco que ni se la rifan….

    Reply
  • November 12, 2015 at 3:09 am
    Permalink

    so many good skate spots in puebla and i didnt see a single one of em 🙁

    Reply
  • November 12, 2015 at 9:26 pm
    Permalink

    did he say his name was a river

    Reply
  • November 13, 2015 at 10:42 pm
    Permalink

    Cool how the guy used "DAZA" as a company name.. I'm from the origin of Otomi people.

    Reply
  • November 14, 2015 at 5:58 am
    Permalink

    30:00 How did that kid go from 10mph to 0 in miliseconds

    Reply
  • November 14, 2015 at 11:31 am
    Permalink

    I enjoyed this video very much. The only complaint I have is I'd like to see them be a good example for the young kids and wear helmets. These guys are adults, pro skaters with many years of experience and I respect that. They train, push themselves, but still know their limits better then kids. Pro skater fall all the time and they become used to falling. They risk their lives doing big tricks, knowing that one blow to the head can be fatal. I'm mostly worried about the young kids. Kids don't have the same metal development or physical strength. When kids see pro skaters wear helmets then kids think helmets are cool and they'll wear a helmets. I grew up skating without a helmet but I've seen way to many head injuries.

    Reply
  • November 14, 2015 at 11:56 am
    Permalink

    he looks like benecio del toro

    Reply
  • November 15, 2015 at 4:42 am
    Permalink

    this shits cool af. wish I could skate. Mexico is beautiful, so many older looking buildings

    Reply
  • November 16, 2015 at 8:45 am
    Permalink

    this is cool, I love that there 10years behind the scene loo

    Reply
  • November 17, 2015 at 6:26 pm
    Permalink

    there is no fucking way these are the best skaters of mexico

    Reply
  • November 18, 2015 at 7:28 am
    Permalink

    "How did you get into skating?"
    "My father gave me money and I bought a skateboard and then got into skating"

    Reply
  • November 19, 2015 at 8:26 am
    Permalink

    Cool video

    Reply
  • November 19, 2015 at 6:24 pm
    Permalink

    Is there a online store DezaSkateboards? 13:58 Awesome T-shirt !

    Reply
  • November 22, 2015 at 3:45 am
    Permalink

    what a positive vibe! these guys are zen.

    Reply
  • November 24, 2015 at 11:37 pm
    Permalink

    where can i buy a deza skate shirt!?!?!

    Reply
  • November 27, 2015 at 2:13 am
    Permalink

    Que putaso se puso el Blunt.

    Reply
  • November 29, 2015 at 3:58 am
    Permalink

    los mejores patinadores de México 🙌🙌

    Reply
  • December 7, 2015 at 9:23 am
    Permalink

    video was dope! translation not so much! dope none the less!!

    Reply
  • December 8, 2015 at 3:48 am
    Permalink

    I can't wait to go skate my country this Summer! The difference in countries and skating is so rad that's why I fucking love this shit!

    Reply
  • December 9, 2015 at 8:33 am
    Permalink

    I do wish they wore helmets

    Reply
  • December 9, 2015 at 8:34 am
    Permalink

    I only saw this video to see the infrastructure of Mexico. If you have any suggestions, please reply to my comment with the title of any video that shows me the beautiful places in Mexico.

    Reply
  • December 10, 2015 at 4:19 am
    Permalink

    Finally a video where they show the beautiful side of Mexico.

    Reply
  • December 10, 2015 at 4:30 am
    Permalink

    Puffff Hugo, Max y Blunt en Morelia patinando el Bosque cómo pude perderme eso :c

    Reply
  • December 12, 2015 at 4:53 pm
    Permalink

    Hugo Zurita killed it with those late flips, man, he on some Majer crew shit.

    Reply
  • December 20, 2015 at 12:54 pm
    Permalink

    VICE Mexico is awesome they should run all of VICE!

    Reply
  • December 24, 2015 at 2:03 am
    Permalink

    why don't you do girls skaters ?

    Reply
  • January 6, 2016 at 3:35 pm
    Permalink

    patinando solo no llegas a ningun lado? este wey no sabe nada sobre Rodney Mullen el siempre patinaba solo por horas
    aveces es mejor patinar solo subes mucho mas de nivel

    Reply
  • January 22, 2016 at 11:41 pm
    Permalink

    I would really want to know the name of the blues band that can be heard sometimes while they're in the van

    Reply
  • January 23, 2016 at 2:55 pm
    Permalink

    There a lot more talent in mexico in sonora easy there lot of young good skaters i use to skate for like 15 years and the problem is that people grow up and you dont find sponsors so you end up finishing school and doing a normal life.

    i skate for like 15 years and i wish i could skate all my entire life for living but i cant now im a engineer and have a normal boring life.

    Reply
  • January 24, 2016 at 7:16 pm
    Permalink

    yeah more goods spots in México and more skaters 👊👍

    Reply
  • February 12, 2016 at 10:10 pm
    Permalink

    Morelia! Fuck Yeah!

    Reply
  • February 27, 2016 at 6:30 pm
    Permalink

    Excelente Vídeo!
    De los mejores

    Reply
  • March 7, 2016 at 11:02 am
    Permalink

    tell me why this reminded me of skate 3

    Reply
  • March 15, 2016 at 9:18 am
    Permalink

    This is an awesome video and an awesome representation of how Mexico really is… It's not all bloodshed and chaos… It's a beautiful country… My country!

    Reply
  • March 17, 2016 at 7:27 pm
    Permalink

    theres such a great bowl in cuernavaca, pretty near from the blue fountain

    Reply
  • April 1, 2016 at 5:45 pm
    Permalink

    tsss ya quitaron el spot de los big four 🙁 hicieron el paseo del teleferico :?(

    Reply
  • April 9, 2016 at 3:40 pm
    Permalink

    like beutyfoul spots, alguien mas de México? :v

    Reply
  • April 9, 2016 at 5:03 pm
    Permalink

    el buen blond se madreo :v ya esta viejito ya dejenlp en su casa con sus reumas xD

    Reply
  • April 18, 2016 at 5:34 pm
    Permalink

    que bueno ver un video que le haga justicia a méxico y su comunidad

    Reply
  • May 1, 2016 at 4:11 am
    Permalink

    It didn't even cross my mind that people in Mexico skateboard. Lmao

    Reply
  • May 21, 2016 at 11:25 am
    Permalink

    loved it

    Reply
  • May 21, 2016 at 1:46 pm
    Permalink

    yea Querétaro

    Reply
  • May 25, 2016 at 1:49 am
    Permalink

    I love Mexican skaters there funny and are really good🤘🏻🤘🏻

    Reply
  • June 2, 2016 at 7:19 am
    Permalink

    Excelent video!!!
    Those guys are real sportmen, they have spirit!!!

    Reply
  • June 29, 2016 at 11:50 pm
    Permalink

    max barrrra saco unos valeros verdad?

    Reply
  • July 4, 2016 at 4:26 am
    Permalink

    Ahuevo Skate México

    Reply
  • August 26, 2016 at 8:29 am
    Permalink

    presumidos de mierda

    Reply
  • September 17, 2016 at 7:01 am
    Permalink

    Y xq no hablan de los verdaderos origenes del sk8 en mexico, posers!!!!

    Reply
  • November 15, 2016 at 11:28 am
    Permalink

    is this really the best mexico has to offer?

    Reply
  • November 18, 2016 at 6:38 pm
    Permalink

    En unos spots ?? Unos lugares calmate gabacho

    Reply
  • November 18, 2016 at 7:26 pm
    Permalink

    Sigue damdotela de vergas poniendote lentes pa sol , pinche blunt cae bien

    Reply
  • November 28, 2016 at 9:57 pm
    Permalink

    max barrera

    Reply
  • December 15, 2016 at 6:30 am
    Permalink

    mucha motivación para hacer lo que te gusta lml ahuevo

    Reply
  • December 17, 2016 at 3:09 am
    Permalink

    Jajaja pinche Max el blunt se aventó una quebradora xD

    Reply
  • January 7, 2017 at 12:48 am
    Permalink

    This documentary needs to be made into a movie. Good people to build a story around, interesting stories, and beautiful locations. It could be a Mexican version of Lords of Downtown.

    Reply
  • January 14, 2017 at 7:42 am
    Permalink

    First time I went to Mexico I took my board couldn't find anything good spots

    Reply
  • February 11, 2017 at 1:56 pm
    Permalink

    Excellent video and beautiful spots but I complement what was said before, Vice should have added some sick Mexican music not this white generic music

    Reply
  • February 24, 2017 at 5:12 pm
    Permalink

    this was boring as hell

    Reply
  • March 31, 2017 at 4:43 am
    Permalink

    vast and beautiful country breeds deep beautiful people. viv la mexico!

    Reply
  • May 8, 2017 at 8:50 pm
    Permalink

    viva mexico

    Reply
  • June 2, 2017 at 7:32 pm
    Permalink

    No mamen, el niño del minuto 23:08 soy yoooo AHHHHH que emoción

    Reply
  • June 30, 2017 at 6:40 pm
    Permalink

    like two of them sounded posh…

    Reply
  • July 28, 2017 at 5:33 pm
    Permalink

    los skaters mexicanos no tienen nivel, gastan el dinero en cervezas, comen mal y tienen un mal fisico, todo lo contrario a los skaters norteamericanos.

    Reply
  • August 14, 2017 at 6:02 am
    Permalink

    chingon!!!!! great video Vice!!!!

    Reply
  • September 8, 2017 at 12:10 am
    Permalink

    Muy entretenido viendo este video…fuera de tiempo pero ….chido

    Reply
  • December 27, 2017 at 11:34 pm
    Permalink

    ptina o muere chingón

    Reply
  • January 1, 2018 at 11:54 pm
    Permalink

    If you wanna see good mexican skate watch this skate vid from a little town in México https://youtu.be/463EqLwjpSU ;D

    Reply
  • January 10, 2018 at 11:08 am
    Permalink

    Been to Mexico two times and couldn’t find any spots to skate

    Reply
  • January 10, 2018 at 7:20 pm
    Permalink

    Agreed to Iron Fist.. but.. first: professionals wear protection. Even world nr.1 class. Second: very poor planing. I know i can find 10 more really good spots only with google and then find them on google earth or even maps and print a perfect roadmap. Third: It comes out more like a fun road trip than a sirious skate adventure…

    Reply
  • February 25, 2018 at 3:04 am
    Permalink

    5:04 Another homophobic skate video from Vice. 🙁
    8:27 i was going to skip ahead to the area i was going to visit but it hit this next. 🙁

    Reply
  • March 24, 2018 at 12:51 pm
    Permalink

    Sooo impressed… Mexico is beautiful and to see it thru the eyes of the young and hopeful… Love it…

    Reply
  • April 2, 2018 at 6:42 am
    Permalink

    donde estan los spots de queretaro??????????????''''
    paro

    Reply
  • May 8, 2018 at 9:58 am
    Permalink

    J'sais pas qui a fait les sous-titres mais cimer Albert !

    Reply
  • June 8, 2018 at 3:30 am
    Permalink

    Estuvo chido el vídeo, me hubiese gustado que aparecieran spots chilangos.

    Reply
  • June 11, 2018 at 10:19 am
    Permalink

    they got great transators

    Reply
  • July 13, 2018 at 6:44 am
    Permalink

    This is how Mexico is suppose to be

    Reply
  • July 23, 2018 at 1:05 am
    Permalink

    You guys should come back to mexico and take a look to the new skate park in Santa Fe, Mexico City. Is cool af 👌

    Reply
  • August 21, 2018 at 4:12 pm
    Permalink

    These guys are way cooler than most American skaters who can't break away from the 'check out my antics aren't I so badass I'm a skater I do crazy stuff' bs. Embarrassing themselves in public like it's 1994

    Reply
  • November 7, 2018 at 8:36 am
    Permalink

    Yo this was a dope episode

    Reply
  • February 24, 2019 at 9:09 pm
    Permalink

    really nice video.

    Reply
  • February 26, 2019 at 2:52 am
    Permalink

    Shadi Charbels cute

    Reply
  • April 3, 2019 at 4:33 am
    Permalink

    Moraleja: las acrobacias no son negocio sólido y progresivo, son más de la suerte.

    Reply
  • April 26, 2019 at 8:22 pm
    Permalink

    la proxima inviten a pekas y a michael scott

    Reply
  • May 24, 2019 at 12:00 am
    Permalink

    Brings back memories, I remember I went to Mexico with my parents when I was 12 and I took my board, some of my best memories. I thought I was going to be a professional but my parents crushed my dreams

    Reply
  • May 31, 2019 at 4:50 pm
    Permalink

    I'm Mexican and I love this video, and I completely understand what they are saying in Spanish.

    Reply
  • June 17, 2019 at 3:27 pm
    Permalink

    Love this video 😍😍😍😍

    Reply
  • July 1, 2019 at 2:48 pm
    Permalink

    Yeah!

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *